Le bureau national du PS raccroche l'appel de Ségolène Royal

Publié le par Le chafouin

PS.jpg

Alors que les circonstances devraient serrer les rangs de la rue Solférino, il semble que la querelle des éléphanteaux prenne le pas sur l'essentiel. C'est ainsi qu'il faut manifestement interpréter la
décision unanime du bureau national du PS, hier soir.

Selon Reuters :

"  A l'unanimité, l'instance a rappelé la position officielle consistant à se maintenir partout où le candidat PS est qualifié pour dimanche prochain et à recommander aux électeurs de favoriser le pluralisme dans les autres cas, a expliqué Benoît Hamon lors d'un point de presse à l'issue de la réunion désertée par de nombreux responsables, en campagne sur le terrain.  "

Un missile sol-sol en direction de Ségolène Royal, dont la ligne politique, qu'elle
défendra dans une motion au prochain Congrès du PS, est de tenter l'alliance avec le MoDem. Et ce rappel à l'ordre de la direction du parti survient alors que le principal intéressé, François Bayrou, a clairement rejetté l'appel de Mme Royal.

L'AFP nous éclaire un peu plus sur l'origine de cette décision du PS :

"  Selon Benoît Hamon, l'instance dirigeante du parti, dont c'était la réunion hebdomadaire, a approuvé la position du premier secrétaire qui avait invité les électeurs socialistes à "favoriser le pluralisme" - autrement dit à voter MoDem - dans les quatre circonscriptions où le choix du second tour se limite à la présence d'un candidat UMP et d'un candidat MoDem. "La position du PS ne dépasse pas cet encouragement", a ajouté le porte-parole.

La réunion du Bureau national a été marquée, selon plusieurs participants, par "une intervention solennelle" de Pierre Mauroy, qui avait été un soutien précoce de Ségolène Royal, officialisant son soutien à sa candidature à l'investiture socialiste à la fin septembre 2006. L'ancien Premier ministre a déclaré devant ses camarades que la stratégie des alliances du PS relevait "des instances du parti et du premier secrétaire, et de personne d'autre", a rapporté Benoît Hamon. Il a aussi fait valoir que "l'élection qui se joue dimanche n'est pas celle d'une personne".   "

La démocratie téléphonique cesse donc au PS, du moins temporairement. Koz l'avait
ainsi définie :

"   Situation incroyablement surréaliste : on commente un non-contact. Ségolène Royal et François Bayrou ne se sont pas parlés. Elle s’est satisfaite de la messagerie. Vous imaginez-vous faire état publiquement, dans tous les medias, du fait que vous ayez laissé un message sur le portable de quelqu’un ? Et puis, si à 20 h, sur le plateau de David Pujadas, Ségolène Royal ne peut faire état que d’un message, c’est que François Bayrou n’a pas jugé utile de la rappeler. Ce matin, d’ailleurs, sur RTL, il confirme qu’il ne la rappellera pas, évoquant d’ailleurs le “compte rendu précis, feuilletonnesque des messages qui sont laissés sur les messageries téléphoniques“. Tu parles d’un “contact personnel“.   "

En somme, on a une Ségolène, à ma gauche, qui n'a commis fait qu'émettre une opinion : aucune action positive, puisque François Bayrou n'a pas décroché. Et à ma droite, un bureau national du PS, unanime pour juger défavorablement ce rien, cette non-action. Histoire de rappeler que Ségolène Royal n'est pas, quoi qu'elle en pense, la patronne du PS. Une façon aussi de rétablir l'autorité du premier secrétaire, François Hollande, trop heureux de pouvoir se venger de l'interventionnisme de son encombrante compagne (collègue?). Avec le soutien de circonstances des partisans de Fabius et Strauss-Kahn, bien entendu.

Ségolène Royal, pas du genre à s'émouvoir pour si peu, persiste dans sa volonté d'aller jusqu'au bout : "Ce serait bien que, de temps en temps, la politique soit simple comme un coup de fil", a-t-elle plaisanté au cours d'un déplacement dans le Poitou pour soutenir des candidats PS aux législatives. A gauche, certains vont rire jaune... Et pendant ce temps, la droite avance pas à pas, forte d'une majorité qui risque fort d'être pléthorique.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

le chafouin 13/06/2007 13:46

@Christophe : je ne comprends pas bien ce que tu veux dire en fait@Seb : c'est clair que je l'apprécie moyennement, mais là, en l'occurrence, je trouve que c'est plutôt elle qui est dans le vrai en essayant de faire bouger les lignes et de trouver de nouvelles alliances... Le Pcf et les Verts, ce n'est pas ça! ou plus ça, en tout cas. Ce qui m'énerve le plus, ici, c'est que le bureau national la flingue délibérément en public alords qu'elle n'a rien fait que d'émettre un avis! Vraiment, la lutte sera terrible au PS!

Seb 13/06/2007 11:08

Tu ne l'aimes decidemment pas cette sego la... ;-)

christophe 13/06/2007 08:02

bonjour chafoin,je crois avoir eu la même démarche : création du blog pour la présidentielle, grosse décéption et l'envie de continuer pour ne pas laisser faire....on se sent bien seul parfois.Pour in fo une majorité des gens de la communauté penchent à gauche, une minorité à droite.Le respect prime avant tout...Binevenue à toiChristophe