Toute réflexion sur la publicité est bonne à prendre

Publié le par Le chafouin

Il serait trop long et pas forcément utile de reprendre en détail tout ce qu'a annoncé (beaucoup de bruit pour pas grand-chose, au final) Nicolas Sarkozy ce midi au cours d'une conférence de presse au registre très gaullien. Nos chers journalistes s'en chargeront. Marre d'entendre parler de Carla Bruni et de ce mariage hâtif. Marre d'entendre parler des 35 heures, d'entendre râler sur ce sujet. On a peu de chance d'entendre le PS évoquer la proposition de Sarkozy d'augmenter l'intéressement des salariés à la participation. Il serait temps que cette idée se concrétise enfin...

Moi, il y a une mesure que j'ai entendue et qui m'a particulièrement plue : le lancement d'une réflexion sur la suppression de la publicité dans l'audiovisuel public. La question du financement se poserait : Sarkozy explique que les chaînes publiques "pourraient être financées par une taxe sur les recettes publicitaires accrue des chaînes privées et une taxe infinitésimale sur les chiffres d'affaires des nouveaux moyens de communication comme l'accès à Internet ou la téléphonie mobile".

Est-ce un bien, est-ce un mal? Le modèle économique est-il tenable? Je ne sais pas non plus si c'est un simple affichage ou une vraie volonté. Difficile aussi de savoir ce qui se cache derrière. Mais il est cependant positif d'entendre enfin un président s'engager ou du moins énoncer des propositions sur la publicité. On sait par exemple que Nicolas Sarkozy est favorable aux publicités du livre à la télévision, ce qui est un autre débat.

Tout ce qui peut aller dans le sens d'une réduction de la production publicitaire est bon à prendre, Déjà, sous la pressions des mouvements antipub, des municipalités (Paris, Lille) ont pris des mesures pour règlementer d'avantage le nombre et la taille des panneaux d'affichage. Il y a encore beaucoup à faire. En ce qui concerne la télé il peut paraître étrange de vouloir supprimer la pub d'un côté (public) pour la doper de l'autre (privé), mais on peut voir ça comme un début. Car ce sujet peut être pris de deux facettes : la protection du consommateur, et puis aussi la protection de l'information.

L'idéal serait de mettre des limites plutôt que de sans cesse élargir les espaces publicitaires à la radio et à la télévision. Mais qui aura le courage de le faire?

Bon. Je vois que je ne suis pas le seul à qui la pub donne des boutons, ça me rassure.

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

le chafouin 10/01/2008 21:31

morandini est un peu un imposteur, c'est plus un animateur qu'un journaliste mais il n'y a pas de raison qu'il emnte à tous les coups ;)J'ai vu Albanel ce soir au JT de France 2, elle défendait en tout cas l'idée avec aplomb!

Thaïs 10/01/2008 18:56

http://jeanmarcmorandini.tele7.fr/article-11428.htmlj'ai eu du mal à trouver où j'avais entendu cela. Je ne connais pas la fiabilité de ce site sur lequel je suis allée pour la 1ere fois

Thaïs 10/01/2008 17:52

Ce matin sur europe 1 !je n'étais pas eu le temps de chercher dans la presse l'info

le chafouin 10/01/2008 14:19

@Thais :Entre la poire et le fromage, tu crois? Tu sors ça d'où? ;)

Thaïs 10/01/2008 12:06

Enfin comme tu le dis c'est une ébauche de reflexion initiée entre sa douche du matin et la lecture de son discours juste avant la conférence car C. Albanel a appris l'info en écoutant son cheaf comme tout le monde ! collaborons, collaborons