Lire, à défaut d'écrire...

Publié le par Le chafouin

En ce moment, plus d'inspiration, plus d'envie, plus de désir profond de prendre le clavier. Peut-être que l'été a du mal à passer, je l'ignore! En attendant, ce blog se laisse un peu aller. Refaisons-nous donc une santé avec une bonne chaîne de blogs comme on les aime.

Comme la plupart des chaînes, celle-ci ne sert strictement à rien. Enfin si, un tout petit peu : à savoir un peu qui lit quoi. Un libraire doit être vaguement à l'origine de cette chaîne : il veut savoir ce que tout un chacun a en stock en ce moment.

Cette fois-ci, c'est Thaïs qui m'a taguée. La fourbe. Avec son blog littéraire, elle a le choix des livres... Et nous sort donc un ouvrage dont je n'ai jamais entendu parler. Faudra revoir ses classiques, mon bon chafouin.

Le but de la chaîne? Citer un extrait choisi de façon totalement arbitraire : en l'occurrence, un bout de cinq lignes tirées de la page 123...

Donc, que disais-je? Oui. Les livres actuellement sur ma table de chevet. Il y en a un paquet, c'est mon vice : au menu, le Rapport au président de la République sur la France et la mondialisation, de Hubert Védrine. Pas commencé, il y est depuis des mois. La refondation du monde, de Jean-Claude Guillebaud (merci Koz), pas commencé encore non plus. Le génocide franco-français, la Vendée-Vengé , de Reynald Secher (pour commettre un billet qui va faire enrager Criticus), pas encore rentré dedans pour l'instant.

En revanche, trois livres se partagent mes yeux en ce moment : François Guizot, de Laurent Theis, Le Père Goriot, de Honoré de Balzac (envie de relire la Comédie humaine...), et Achille Talon et le mystère de l'homme à deux têtes, par Greg.

Premier extrait : "Certainement, je garderai toujours de lui un affectueux et reconnaissant souvenir. Je l'ai fait, même dans le temps où il n'était pas bien pour moi. Il a fait bien plus que me rendre service pour ma carrière. Il a réellement contribué à mon développement intérieur et personnel." (François Guizot, à propos de Royer-Collard qui venait de mourir)

Second extrait, qui implique l'ami Rastignac : "Il écrivit à chacune de ses soeurs en leur demandant leurs économies; et, pour les leur arracher sans qu'elles parlassent en famille du sacrifice qu'elles de manqueraient pas de lui faire avec bonheur, il intéressa leur délicatesse en attaquant les cordes de l'honneur qui sont si bien tendues dans de jeunes coeurs".

Et enfin, troisième extrait (je prends la page 23 car dans les BD, ça ne va pas très loin) désopilant : "Hop! Hum... Voilà, voilà, voilà. Vous êtes le directeur! Oh, le beau directeur, ça, madame! Il s'assied sagement dans un joli fauteuil et on reprend tout à zéro comme avant l'entrée de son ami Talon... Lààà..."

Voilà. Je me suis mis à nu. Pour toi, public. Maintenant, je dois renvoyer la balle à d'autres blogueurs, et comme j'ai envie de savoir moi aussi qui lit quoi, je vais taguer CSP, Lolik (un blog que j'aime beaucoup en ce moment), Nick Carraway, Emmanuel Raveline et... Partageons mon avis (et donc ses lectures).

Et vous, que lisez-vous en ce moment?

Publié dans Livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

skalpa 11/11/2008 22:50

Et je continue à avancerhttp://kprodukt.blogspot.com/2008/11/chne-et-ta-gueux.htmlet toujours à visiter

le chafouin 10/09/2008 10:10

Ah tien, ce fameux Jeudi... Il faudra que je le lise après. Le genre de phrase qu'on dit vingt fois dans l'année...

laloose 09/09/2008 23:26

Bah, je viens de (re)lire Le nommé Jeudi, de G.K Chesterton. Un roman étonnant, presque métaphysique, qui met en scene toute une galerie de personnages tous différents mais qui vont se retrouver au coeur d'une quête très personnelle, sorte de cheminement intérieur qui les amènera à la paix du coeur. Vraiment bien écrit et assez puissant, même si j'ai eu du mal sur certains passages un peu longuets.

le chafouin 09/09/2008 13:18

Didier, je crois que je vais enchaîner le père goriot, les "illusions perdues" et "splendeur et misère des courtisanes".En effet la cousine bete est un de mes préférés et je le reliarai ensuite.. Le Cousin Pons, je ne l'ai pas lu et l'erreur est à réparer au plus vite!C'est ça la lecture ; un éternel recommencement...

Didier Goux 09/09/2008 11:38

Excellent idée, la Comédie humaine : Balzac doit se lire par blocs, pour prendre toute son ampleur. Sans faire mon pédant, je vous conseille d'enchaîner sur la Cousine Bete et le Cousin Pons, remarquables tous les deux. Et puis, bien sûr, pour autres folliculaires, relire encore et toujours la deuxième partie des Illusions perdues...