11-septembre : on doit toujours être libre, y compris de dire des sornettes

Publié le par Le chafouin

Ceux qui affirment haut et fort que l'idiot du village, Jean-Marie Bigard, a été malmené pour les propos de comptoir qu'il a tenus sur les attentats du 11-Septembre doivent un peu réfléchir : non, messieurs-dames. Ce cher M. Bigard a parlé librement, il s'est planté, et il a reçu un juste châtiment, c'est-à-dire une volée de bois vert médiatique.

Il n'a pas fait l'objet d'une plainte, n'a pas été convoqué en justice (j'en connais d'autres qui sont déférés à la moindre incartade), n'a pas été arrêté, il n'y a pas eu d'émeutes devant sa maison. Il n'a pas été inscrit dans le fichier Edvige, n'a pas été placé sur écoute, n'est pas filé par la CIA.

Soyons donc clairs : on doit toujours être libre de tenir ce genre de propos, ce qui est valable pour ce cuistre de Bigard, mais ensuite, il faut assumer. Une Marion Cotillard doit pouvoir s'épancher sur ses thèses conspirationnistes et ridicules, sans que cela porte atteinte à sa carrière et sans être démolie outre-Atlantique. Mais il ne faut pas qu'elle s'étonne si ensuite, on la prend pour une cruche.

D'ailleurs, l'est-elle seulement? Est-on si coupable de se délecter devant ces films, sur Dailymotion ou You Tube, visionnés plusieurs centaines de milliers de fois, et qui nous font un bien fou, car ils contentent notre instinct parano qui nous incite à nous méfier du pouvoir et à systématiquement penser qu'il nous ment?

C'est un des dommages collatéraux du relativisme : il y a tellement de sources d'informations qu'on ne sait plus qui ou quoi croire. On voit tellement d'images que tout se brouille dans notre tête, qu'on peut croire les thèses les plus folles parce qu'elles se présentent sous les atours du documentaire scientifique et contradictoire. Surtotu quand on est au pays de l'anti-américanisme primaire...

Or quand on regarde ces films, que voit-on? Des interviews de soi-disant victimes (on en saura jamais s'ils ont déjà mis les pieds à New York) ayant entendu des explosions dans les tours. Des interrogations sur la chute de la tour 7 (la troisième), sur le mode "un building de cette taille ne s'est jamais écroulée suite à un incendie, na" (et avant d'être opéré de l'appendicite, je ne l'avais jamais eue), alors même qu'une enquête vient de montrer que le feu était bien la cause de son effondrement. Des inepties sur le Pentagone : "ils ne montrent pas les images vidéos, c'est louche", ou pire, "on voit bien que c'est une trace de missile, pas d'avion", ce qui laisse songeur car la plupart de ceux qui s'expriment ainsi n'ont aucun diplôme en ballistique... Le pompon, si j'ose dire, est remporté par ceux qui assurent que certains terroristes censés être morts dans les attaques sont en fait bien vivants! Mais oui, je les ai croisés dimanche à la boulangerie, pas vous? 

Ce qui est étonnant, au fond, ce n'est même pas que ces thèses fleurissent, car c'est quasi-incontournable. Non, ce qui est surprenant, c'est la force de conviction de ceux qui la professent. Ils sont per-su-a-dés. C'est bien ça, le problème...

Quant à moi, en ce jour anniversaire de ces sinistres attentats, je continue de croire, faute d'avoir été convaincu du contraire, à la thèse officielle : ce sont bel et bien des satanés extrémistes musulmans qui ont balancé des Boeing dans ces Tours. Et toc.

Et tous les petits malins à la science infuse, qui s'étonnent ou qui tirent argument de la non-réaction des Etats-Unis, ou de leur inertie ce jour-là, se rappeleront peut-être qu'avant cette date, personne n'aurait jamais imaginé qu'une chose pareille puisse arriver...

Publié dans International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Enzo 25/09/2008 12:53

On peut bien sur croire à ce que "ce sont les vilains extrémistes arabes qui ont fait pêter les jolies tours de monsieur Silberstein ayaya l'assurance elle va nous rembourser quoi ?", comme on peut croire que la terre est plate et que le soleil tourne autour d'elle ou croire à Pan ou aux déesses à 6 bras... Chacun ses croyances...

Major Tom 14/09/2008 04:18

Bonjour Chaffouin,Je vous invite, vous et vos lecteur, à venir nous visiter. Nous avons en effet procéder à la publication de quelques articles sur le 11 septembre. Un député en a même profité pour se glisser parmi nous et nous livrer un texte juste et réel.Cordialement.MT

ppscouby 13/09/2008 14:15

@Penthièvreoui sans doute pouvons nous faire cette hypothèse de la solidité du batiment, néanmoins cela n'explique pas pourquoi il y a si peu de dégat (par rapport évidemment à ce que j'imagine qu'aurait du être les dégats bien entendu et je n'affirme pas avoir raison) et pourquoi les images de la caméra de surveillance ne sont toujours pas dévoilées. Montrer les images seraient la meilleure manière de faire taire toute hypothèse complotiste. Je trouve que pour ma part sur les images du documentaire que nous évoquions, il s'agit plus d'interprétation de la bouillie de pixel qu'un d'un avion en approche en rase-motte. Je suis bien incapable de voir un avion ou tout autre chose (d'ailleurs les éléments de fond du décor sur la représentation en image de synthèse n'apparaissent pas, alors qu'ils existent sur le document vidéo et pourraient aisément se confondre avec ce qui pourrait être la queue de l'avion). Je suis persuadé que les images suivantes et manquantes nous éclaireraient plus.Je ne suis pas d'accord avec l'hypothèse de l'omission intentionnelle pour cacher la vulnérabilité du Pentagone ou des US. L'invulnérabilité des USA est tombée avec les attentats du 11/9 du fait de 4 détournements simultanés par des pirates armés de couteau sur des temps de plus d'1 heure à ce que j'ai compris. Je crois que l'impact psychologique est bien plus important concernant les deux tours du WTC que pour le Pentagone.J'ai lu sur internet que le pentagone était protégé par des batteries anti missiles prêt à être lancé en cas de menace. Pourquoi ces batteries n'ont elles pas fonctionnées. 

le chafouin 13/09/2008 12:24

@Flamant rosePeut-être parce que le camp occidental, en tant que camp de la "démocratie", porte une faiblesse en son sein : en tant qu' "gentil", il ne peut pas faire certaines choses. Son opinion publique ne l'accepte pas... Donc il n'y a pas les mêmes armes et le terrorisme aura toujours un avantage moral.Je reste persuadé que le mot "révisionniste" suppose que la vérité soit clairement établie et avérée : or il faut avouer que certaines "vérités" sont floues au sujet du 11/9. Je trouve tout simplement que le mot est trop fort pour désigner ceux qui ne sont simplement pas d'accord avec la thèse officielle, qui n'est pas un dogme!

Flamant rose 13/09/2008 10:15

 @ ChafouinVous me répondez « Je n'irai pas jusqu'à révisionnistes car ils ne nient pas le fait, mais juste la version qui en est donnée... »Alors là je ne vous suit pas. Quand on lit « Retourner la lecture de l’évènement en faisant de la victime le véritable auteur de l’abomination revient à brouiller le schéma binaire et rassurant dans lequel nous visons depuis le début de ce siècle » si ça ce n'est pas du révisionniste. Ces gens là ne nient pas les faits soit mais ils les retournent. Imaginez un seul instant entendre « je ne nie pas les chambres à gaz mais elles ne sont pas du fait des nazis mais des alliés eux mêmes ». Désolé mais pour moi c'est non seulement de révisionnisme, mais c'est pire.Ceux qui défendent cette thèse révisionniste le font dans un but bien précis. Il s'agit pour eux de démolir la position américaine et de ses alliés aussi bien en Irak qu'en Afghanistan. Il s'agit pour eux de prévenir une éventuelle entrée de la Georgie et de l'Ukraine dans l'OTAN car ils ont très mal vécu l'entrée des pays baltes dans cet organisme.La thèse que je défends non pas sur les blogs car je crois pas à leur influence mais lors de réunions est la suivante : Les démocraties sont face à un dilemme. Soit elles assurent leur sécurité et pour cela doivent mettre en oeuvre tous les moyens dont elles disposent c'est à dire les services de renseignements, leurs polices, leurs indicateurs et ont les accuse de ficher les citoyens et de pratiquer la chasse aux sorcières. De plus elles doivent faire de la prévention en arrêtant de présumés terroristes et on les accuse alors de bafouer la présomption d'innocence.Soit elles ne font pas ce travail en amont et si un attentat se produit sur leur territoire les dirigeants sont mis en cause au motif opposé c'est à dire de ne pas avoir su prévenir.En clair nos démocraties sont prises en « sandwich » entre leur souhait d'assurer la sécurité de leurs concitoyens et les moyens mis en oeuvre pour assurer cette sécurité. Il ne faut pas perdre de vue que c'est sur cette ambigüité que naviguent ceux qui combattent les États Unis et leurs alliés pour faire passer leur idéologie. Personnellement je combats ces thèses et ceux qui les défendent et je le fais sans masque.