Ségolène Royal : cachez cette candidature que je ne saurais voir

Publié le par Le chafouin

Ségolène Royal, lâchée dans les sondages dans la lutte pour la prise de contrôle du parti socialiste, cherche à faire diversion en tentant de jeter le doute sur sa candidature, lundi soir sur TF1.

"Je n'en fais plus un préalable (...) Je veux mettre un coup d'arrêt à cette lente dégradation du niveau du débat au Parti socialiste. Je veux que nous montions d'un cran, et donc ce que je propose c'est que chacun mette au frigidaire les questions de candidature soit au poste de Premier secrétaire, soit pire à l'élection présidentielle parce qu'il y a là encore quelques années à attendre, parce que je pense que c'est cette façon de faire qui dégrade les choses."

Rappelons que la même disait à l'été 2007 qu'il fallait que le prochain premier secrétaire soit également candidat à 2012, pour éviter la primaire et les incontournables querelles d'égos qui y sont associées. Mais on n'est pas à une incohérence près, dans la vie. Soyons tolérants. Et poursuivons :

"Je pense que ce sujet doit disparaître pour l'instant des débats du congrès, je pense que j'ai une responsabilité particulière pour le faire, parce que j'ai été candidate à l'élection présidentielle, que j'ai porté l'espérance, avec les socialistes, mais avec tous ceux aussi qui voulaient autre chose que ce que la France a aujourd'hui, 17 millions d'électeurs qui ont espéré d'autres valeurs. Et pour eux, avec eux il faut continuer ce qui s'est passé dans la campagne présidentielle, il faut continuer à porter cette espérance et donc les socialistes doivent être à la hauteur de l'attente qu'ils portent."

Ben voyons! Madame n'est pas favorite, donc madame trouve dérisoire de parler de candidature. Tout en se dépeignant comme la plus apte pour le job, avec sa "responsabilité particulière". En gros, le message est le suivant : "vous voyez, je ne cherche pas à me mettre en avant, avec moi ce sont les idées qui comptent". Le but est simple : faire du pied à Pierre Moscovici, en pleine détresse, incapable de fédérer au-delà de quelques barons de la Ligne claire, en lui faisant croire qu'un ralliement lui serait profitable. Ou comment renforcer sa candidature en la cachant pudiquement : à aucun moment dans cet entretien avec Laurence Ferrari, ne transparaît l'impression que Ségolène Royal envisage de se retirer. Aucun.

Au fond, tout ceci n'est qu'imposture tactique, pour faire parler, pour reprendre l'avantage psychologique et pour s'imposer en sage mystique portant en bandoulière un véritable talisman, le suffrage de près de 17 millions de Français et de Françaises! Une femme au-dessus de la mêlée, une femme au-dessus des querelles de personnes. Une femme qui ne s'adresse pas qu'aux militants socialistes mais aussi à tous les sympathisants de la gauche, et mieux, à la France entière. Une femme qui ne se préoccupe pas de guerres internes et intestines, mais se soucie du bien commun, de la souffrance, du chômage, de la précarité.

Il faut avouer que c'est relativement bien joué. Mais franchement, qui y croit? Je veux dire, qui y croit sincèrement, sans esquisser un rictus aux coins des lèvres?

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thaïs 19/09/2008 08:12

IR oui je confirme, tu as bien fait de réajuster ce détail important :-) (tu vois rien ne vaut une bonne image pour frapper les esprits, celle là m'est vraiment restée !)Chafouin, tu visitais ta prochaine demeure ? voila ce que c'est que de ne pas payer correctement ses impôts :-)cilia moi je n'attends rien des socialistes, si c'est pour offrir cette mêlée (comme au rugby), je regarderai de très loin car il y a des choses plus importantes en France et dans le monde. Une fois de plus, il regarde passer le train des réformes et des crises. cela me fait penser a deux personnes qui sont témoins d'un accident grave et qui plutôt que de faire les premiers gestes et d'appeler les secours, se chamaillent pour déterminer les responsabilités des uns et des autres dans l'accident.Pathétique !

cilia 18/09/2008 20:35

@ chafouin,Oui.Pour ma part, c'est vraiment un sujet dont je ne connais absolument rien, alors oui, avec grand intérêt.

le chafouin 18/09/2008 18:21

Falcon, merci de confirmer que j'ai bien le droit de parler du PS... ;)Et Thaïs, cilia et IR merci de me faire rire avec assurancetourix, j'ai passé la journée à visiter des prisons et j'en ai bien besoin! ;)Tiens, il y aurait à dire, sur les prisons et la loi pénitentiaire de rachida dati. On s'y met bientôt? ;)

Internecivus raptus 18/09/2008 16:09

Excellente comparaison, Thaïs, au détail près que dans les BD de goscinny le barde est celui qui veut absolument chanter, et que tous baîllonent et ligotent en clamant "non, tu ne chanteras pas". Mais je suppose que c'est ce que tu voulais dire.Et c'est un peu de cela qu'il s'agit: SR essaie à tout prix de chanter (exister médiatiquement et politiquement) alors que beaucoup trouvent ses notes discordantes et sans talent...

cilia 18/09/2008 15:33

Excellent Thaïs, c’est tout à fait ça !SR est Assurancetourix ! La même conviction intime et inébranlable de son talent hors normes, et par voie de conséquence, l’absolue certitude de l’ignorance, voire de la barbarie de ses détracteurs !Entre Molière et Goscinny, voilà un après-midi qui s’annonce plus joyeux que les tristes et surtout interminables tergiversations socialistes ne me le laissaient présager :)